13 Block - Paroles de Babi


Han (han)

Le tournant est pris à la va-vite (nonante), lunettes de ski à la Davids
Ton équipe de salope va dévier (grosses salopes), super opération épervier (épervier)
Du Jack dans mon verre de champagne (bonbonne), le matin, c’est pilon et Perrier (de l’eau)
L’après-midi dans le croquis, le soir, tout doit être carré (ouh, ouh)
Les impliqués contre les poulets (poulets), mission épervier, c’est mission
Mauvais payeurs contre les impayés (paw, paw), mission épervier, c’est mission (ouais)
Nique sa mère, plusieurs filons (nique sa mère, plusieurs filons)
Nique sa mère, y a plusieurs filons (plusieurs filons)

Bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles
On t’allume dans le four, tous les jours, c’est le four
Pour les sous, j’ai le souffle d’Agüero
Sur l’terrain comme au foot, comme au foot, comme au foot, comme au foot
J’imagine, j’imagine, j’imagine, j’imagine pas tous les hypocrites qui m’écoutent
Dans leur gov’, dans leur gov’, tous les jours, tous les jours, tous les jours
J’vous l’écourte, j’vous l’écourte, dans la zone, on est dedans
Bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles
On t’allume dans le four, tous les jours, c’est le four
Pour les sous, j’ai le souffle d’Agüero
Sur l’terrain comme au foot, comme au foot, comme au foot, comme au foot
J’imagine, j’imagine, j’imagine, j’imagine pas tous les hypocrites qui m’écoutent
Dans leur gov’, dans leur gov’, tous les jours, tous les jours, tous les jours
J’vous l’écourte, j’vous l’écourte, dans la zone, on est dedans

J’ai pété tout l’terrain comme Xavi (soixante), le regard de ma mère est ravi (bin-binks)
J’ai laissé mon cœur à la maison (laissé), je coupe chez quelqu’un avec Djalil (ouais)
L’Adami a pris son temps à venir, donc je prends mon temps à chauffer l’méli (nan)
Les poulets me connaissent, j’suis connu (ouais), le terrain, les murs, j’les ai tenu (soixante)
Et toujours avec une bonne tenue : capuché et Niké, Adidas et baskets, ouais, ouais
Ah, les flics sont venus, faut cacher les cassettes, faut changer les cachettes, ouais (non)
Enlève-moi ta casquette, wesh (enlève), t’as changé de facette, wesh (soixante)
Récupère tes claquettes, j’récupère des plaquettes et tu ne vas rien faire, et d’ailleurs

Bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles
On t’allume dans le four, tous les jours, c’est le four
Pour les sous, j’ai le souffle d’Agüero
Sur l’terrain comme au foot, comme au foot, comme au foot, comme au foot
J’imagine, j’imagine, j’imagine, j’imagine pas tous les hypocrites qui m’écoutent
Dans leur gov’, dans leur gov’, tous les jours, tous les jours, tous les jours
J’vous l’écourte, j’vous l’écourte, dans la zone, on est dedans
Bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles
On t’allume dans le four, tous les jours, c’est le four
Pour les sous, j’ai le souffle d’Agüero
Sur l’terrain comme au foot, comme au foot, comme au foot, comme au foot
J’imagine, j’imagine, j’imagine, j’imagine pas tous les hypocrites qui m’écoutent
Dans leur gov’, dans leur gov’, tous les jours, tous les jours, tous les jours
J’vous l’écourte, j’vous l’écourte, dans la zone, on est dedans

Han, c’est la fumée qui va t’faire tousser et l’AK qui va t’faire zooker (sku)
Beaucoup d’putes autour, j’suis plus choqué (nan, nan)
Les coups d’traîtres autour, j’suis plus choqué (nan, nan)
Tire tout l’temps la main du capitaine Crochet (retiens)
Puisque j’sais qu’un jour ou l’autre, ça va clocher
Plus jeune, c’était la BAC qui m’voulait décrocher
Plus grand, j’sais plus vraiment si j’ai décroché

On la vit, tu l’as vu
On l’sait sur la vie d’ma mère (salope, eh)
Ça pue la vie, on a bu, y a l’fer pour les faire
Mais bon, nous, on parle pas (Sidi, Sidigo)

Bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles
On t’allume dans le four, tous les jours, c’est le four
Pour les sous, j’ai le souffle d’Agüero
Sur l’terrain comme au foot, comme au foot, comme au foot, comme au foot
J’imagine, j’imagine, j’imagine, j’imagine pas tous les hypocrites qui m’écoutent
Dans leur gov’, dans leur gov’, tous les jours, tous les jours, tous les jours
J’vous l’écourte, j’vous l’écourte, dans la zone, on est dedans

Ouais
J’suis d’jà au 22 (ouais), j’en roule un second
Le taga est mousseux (ouais), tire sur le P2
J’en ai mis beaucoup, beaucoup d’ce shit
Faut te refourguer puis, péter IK2 (ville)
S.E, pas loin, pour déjouer les 22, pour feinter les bleus
Sur l’terrain : nos footeux (ouais)
Derrière nos footeux, fais parler les shooters, parler les shooters (ouh, ouh)

On la vit, tu l’as vu
On l’sait sur la vie d’ma mère (salope, eh)
Ça pue la vie, on a bu, y a l’fer pour les faire
Mais bon, nous, on parle pas (Sidi, Sidigo)
Bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles
On t’allume dans le four, on t’allume dans le four (on t’allume dans le four, on t’allume dans le four), ah, ah, ah
J’imagine, j’imagine, j’imagine, j’imagine pas tous les hypocrites, pas tous les hypocrites (pas tous les hypocrites, 13 Blo gang)
Shoo, hey, hey, hey, hey, hey, hey

Bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles, bats les couilles
On t’allume dans le four, tous les jours, c’est le four
Pour les sous, j’ai le souffle d’Agüero
Sur l’terrain comme au foot, comme au foot, comme au foot, comme au foot
J’imagine, j’imagine, j’imagine, j’imagine pas tous les hypocrites qui m’écoutent
Dans leur gov’, dans leur gov’, tous les jours, tous les jours, tous les jours
J’vous l’écourte, j’vous l’écourte, dans la zone, on est dedans


Paroles de Babi
 

 
BLO II
BLO II (2020)

 
most popular lyrics
13 Block lyrics are property and copyright of their owners. "Babi" lyrics provided for educational purposes and personal use only.